BE MY VALENTINE NOT MY MURDERER!

Aujourd’hui 14 février 2020, jour de la Saint-Valentin, 12 activistes #FEMEN se sont enchainées et cadenassées sur le Pont des Amoureux à Paris afin de montrer le vrai visage de « l’amour patriarcal ».
L’amour est souvent l’alibi des hommes violents pour garder leurs victimes sous emprise. Il s’agit d’un amour toxique dont il est difficile de se détacher, un amour qui mène, tous les deux jours, une femme à la morgue.

Par cette action symbolique, nous rappelons que chaque femme est une potentielle victime de violence misogyne. Et plus particulièrement aujourd’hui : il existe une recrudescence des violences conjugales lors de cette «fête de l’amour».

Depuis le 1er janvier 2020, 11 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint (151 femmes en 2019).
C’est sans compter celles qui se donnent la mort par suicide forcé, celles qui sont sous anti-dépresseurs, celles qui sont isolées de leurs familles et de leurs ami-e-s, celles qui pensent qu’il “va changer”…
On estime à 223 000 le nombre de femmes victimes chaque année de violences conjugales.

Cette année, épargnez nous les roses, les chocolats à l’alcool de cerise et les « je t’aime » candides.

Cette année, engagez vous contre les violences conjugales et les féminicides.

NOUS NE VOUS AIMONS PAS A EN MOURIR.

Femen Merchandise

Be the first to comment

Leave a Reply