Stop the domestic violence pandemic!

In the previous 12 months, 243 million girls and women became victims of domestic violence worldwide. The health emergency of COVID-19 and the quarantine mesures put victims even at greater risk of domestic abuse.
Since the lockdown in March, reports of domestic violence increased by 30% in France, by 25% in Argentina, by 33% in Singapore. Canada, Germany, Spain and the United States also report an increase in number of victims in shelters. In countries like Russia, where the domestic violence was depenalised, the victims are abandoned in the hands on their abusers.
The domestic violence pandemic takes place worldwide right now.

//////

Au cours des 12 derniers mois, 243 millions de filles et de femmes ont été victimes de violence domestique dans le monde.
L’épidémie de COVID-19 et les actuelles mesures de quarantaine les exposent à un risque accru de violence à leur domicile.
Depuis le début du confinement en mars, les signalements de violences conjugales ont augmenté de 30% en France, de 25% en Argentine et de 33% à Singapour.
Le Canada, l’Allemagne, l’Espagne et les États-Unis signalent également une augmentation du nombre de victimes prises en charge par les associations.
Dans certains pays, comme la Russie, dans lesquels les violences domestiques sont dépénalisées, les victimes sont données, sans aucun recours, en pâture à leurs agresseurs.
Cette épidémie de violence se déroule, elle aussi, dans le monde entier.

En cas d’urgence :
– Appelez le 17 ou connectez vous à la plateforme : arrêtonslesviolences.gouv.fr

Femen Merchandise

Be the first to comment

Leave a Reply